/
Nouveauté
0/5

0 avis

Eiskeller
Musique audio

de Rover

Auteur(s)

Contient

To this tree ; Venise hat ; Roger Moore ; For ages ; Cold and tired ; Rising high ; Wasted love ; Silent fate ; I still walk ; From the start ; Burning flag ; Eiskeller ; Woys ;

Editeur

Cinq7

Date d'édition

2021

Description

1 disque compact (46 min). 1 livret

Note

Textes des chansons

Thème(s)- Sujet(s)

rock francophone ; pop indépendante

Langues

anglais

Ean

3596973956521

D’une autre époque, Rover ? Peut-être, mais sûrement de la bonne’ A l’écoute de ce "Eiskeller" - chambre froide, en allemand - on retrouve cette précision d’orfèvre doublée d’une obsession pour les seventies, une époque rêvée et qui continue à nous faire rêver’ Mais sur cet album, cette influence du passé se mélange à la réalité d’aujourd’hui, et pas forcément pour le pire. Ainsi la présence de l’Auto-Tune auquel s’essaye avec plutôt du talent Rover sur "Cold and Tired", jouant des vibrations et déformations qui ne sont pas de mises habituellement. On retrouve aussi la séduction de chansons construites dans la grande tradition pop, et l’on pense aux Beatles, à l’écoute d’un "Wasted Love" majestueux dans ses échos terriblement lennonesques. A l’écoute d’autres morceaux, tel ce "Silent Fate" fantasque, on pense parfois à Sébastien Tellier, aussi bien pour les arrangements que pour une voix étrange et un ensemble flirtant avec une certaine idée du kitsch. Mais si chez Tellier le second degré est totalement assumé, voire recherché, on ne sait pas si Rover, lui, part avec ce décalage comme idée, ou si simplement cette étrangeté fait parti du personnage, et qu’il n’y a pas forcément d’autre degré que ce premier degré d’aimer d’un amour sincère pour l’absurde ou le bizarre. En tout cas, cet enfant terrible et surdoué nous entraîne dans ce voyage troublant, à travers un univers musical nous apparaissant familier au premier abord, pour pouvoir plus facilement nous emmener ensuite vers des rives plus inquiétantes, comme sur ce "I Still Walk" totalement barré. C’est en alternant ces deux sentiments que Rover apparait comme un grand artiste, que l’on n’hésite pas à suivre dans cette chambre froide, "Eiskeller", faites d’échos lointains, de plaintes sourdes et d’éclats soudains. Une réussite. ″ Yan Céh/Qobuz


Vérification des exemplaires disponibles ...

Suggestions

Du même auteur

Rover |  Rover

Rover

Rover | Musique audio | Wagram Music (distrib.). Paris | 2012
Let It Glow |  Rover

Let It Glow

Rover | Musique audio | Wagram | 2015
En guerre | Stéphane Brize, Réalisateur

En guerre

Stéphane Brize, Réalisateur | Document vidéo | Diaphana Films. Paris | 2019
Chargement des enrichissements...

Avis des lecteurs