/
Nouveauté
0/5

0 avis

Light for attracting attention (A )
Musique audio

de The |Smile

Auteur(s)

Contient

Same (The ) ; Opposite (The ) ; You will never work in television again ; Pana-vision ; Smoke (The ) ; Speech bubbles ; Thin thing ; Open the floodgates ; Free in the knowledge ; Hairdryer (A ) ; Waving a white flag ; We don't know what tomorrow brings ; Skrting on the surface ;

Editeur

XL Recordings

Date d'édition

2022

Description

1 disque compact (54 min). 1 livret

Note

Textes des chansons

Thème(s)- Sujet(s)

pop indépendante

Langues

anglais

Ean

0191404119624

Depuis leur dernier album en 2016, ""A Moon Shaped Pool", les membres de Radiohead vaquaient chacun tranquillement à leurs affaires en solo entre deux rééditions, O’Brien sur son premier album, Philip Selway sur une BO’ Et puis, en mai 2021, à l’occasion d’un livestream du fameux festival anglais Glastonbury, Thom Yorke et Jonny Greenwood dévoilaient le plus substantiel de tous ces side projets avec The Smile, supergroupe fondé avec Tom Skinner, le batteur des Sons Of Kemet de Shabaka Hutchings, la formation la plus courue du London Jazz. Dans l’attelage, on trouve également l’inamovible producteur Nigel Godrich, la section cordes du London Contemporary Orchestra et une section cuivres constituée des plus fines lames du jazz anglais contemporain comme Chelsea Carmichael et Byron Wallen. Pas mal pour un disque composé pour passer le temps durant les confinements !Passionnante sur le papier, la confrontation des styles penche logiquement vers un style’ à la Radiohead, comme l’annonce d’entrée le lancinant The Same, même si Tom Skinner parvient à remporter quelques manches sur The Opposite et surtout Pana-vision, probablement le titre le plus archétypal du disque, avec la superposition des ânonnements yorkiens sur les cordes du London Contemporary et les rythmes percussifs de Skinner. Tout est réuni et tout est twisté dans un juste milieu. Parmi les autres bons moments, notons The Smoke, avec une belle perf de Yorke, We Don't Know What Tomorrow Brings avec ce côté new wave plutôt cool, et puis Waving a White Flag, qui brouille l’espace-temps à l’aide du synthé Waldorf STVC de Thom Yorke. Une collaboration pas révolutionnaire mais très productive. Et pour les fans impatients, c’est presque comme un nouvel album. ″ Smaël Bouaici/Qobuz


Vérification des exemplaires disponibles ...
Chargement des enrichissements...

Avis des lecteurs