/
Nouveauté
0/5

0 avis

Saint-Clair
Musique audio

de Benjamin Biolay

Auteur(s)

Avec

Contient

Calidum cor, frigidum caput ; Joues roses (Les ) ; Rends l'amour ! ; Lumières de la ville (Les ) ; (Un)Ravel ; De la beauté là où il n'y en a plus ; Santa Clara (avec Clara Luciani) ; Sainte-Rita ; Petit chat ; Pieds nus sur le sable ; Saint-Germain ; Numéros magiques ; Pourtant ; Mort de joie (avec Natby Cabrera) ; Forever ; Traversée (La ) ; Saint-Clair ;

Editeur

Polydor

Date d'édition

2022

Description

1 disque compact (65 min). 1 livret

Thème(s)- Sujet(s)

chanson francophone

Langues

français

Ean

0602445899722

Pour son dixième album, Benjamin Biolay rend hommage à la vie méditerranéenne, avec ses lumières, ses musiques et ses fêtes mi-religieuses mi-païennes. Il n’oublie pas non plus les taches d’ombre de la mer qui « crache le sang » de migrants (La Traversée). Résidant ponctuel d’une maison sur le mont Saint-Clair (point culminant de Sète), l’auteur-compositeur-interprète a donc construit ce décorum pour dresser non seulement un portrait de sa région, mais aussi un autoportrait dans lequel il évoque sans détour ses soirées « sexe drogue rock beat » (Numéros magiques), un amour sans lendemain (Saint-Germain) ou un amour perdu (Petit Chat). Le côté frontal de cet album se ressent aussi dans la musique puisque Biolay a travaillé en équipe resserrée de trois musiciens avec qui il était parti en tournée peu avant l’enregistrement : Pierre Jaconelli (guitares, basse), Johan Dalgaard (claviers) et Philippe Entressangle (batterie).Au milieu de nombreux morceaux pop-rock charnels, on croise quelques ballades émouvantes comme le mellotronesque Pourtant, ou encore (Un) Ravel, dans lequel, à la manière de Gainsbourg reprenant du Chopin, il déroule son refrain sur la Pavane pour une infante défunte de Maurice Ravel. Outre les notes de Ravel, on a le plaisir d’entendre le timbre profond de Clara Luciani dans Santa-Clara, ainsi que celui ̂ beaucoup plus acidulé ̂ de la bassiste de Biolay, Nathy Cabrera, dans Mort de joie. Un album généreux, coloré et musclé, sur lequel Benjamin Biolay se prosterne non seulement devant les lumières sétoises, mais aussi devant ses habitants oubliés par « la France d’en haut » (Rends l’amour). ″ Nicolas Magenham/Qobuz


Vérification des exemplaires disponibles ...

Suggestions

Du même auteur

Monde d'hier (Le ) |  Diastème, Réalisateur

Monde d'hier (Le )

Diastème, Réalisateur | Document vidéo | Pyramide Vidéo. Paris | 2022
France | Bruno Dumont, Réalisateur

France

Bruno Dumont, Réalisateur | Document vidéo | ARP Sélection. Paris | 2022
Coeur | Clara Luciani

Coeur

Clara Luciani | Musique audio | Romance Musique | 2021
Chargement des enrichissements...

Avis des lecteurs